Infos CBD

Combien de temps le THC peut-il être présent dans le sang ?

Pascal

Aucun commentaire

temps thc sang

En France comme dans la plupart des pays de l’Union Européenne, le THC est considéré comme étant une substance stupéfiante. Cependant, toutes ces nations admettent la consommation de tout produit dérivé qui contient ladite substance en quantité minime. Cependant, ce qui n’est pas permis, c’est d’être testé positif à la weed lors des dépistages sanguins réalisés par les autorités dans le cadre de contrôles routiers. Cela amène de nombreux consommateurs à se poser la question suivante : combien de temps cet ingrédient actif du cannabis reste-t-il détectable dans le sang ? Réponse ici !

Dépistage sanguin du THC : combien de temps pour ne pas être testé positif ?

Le temps que le corps met à éliminer toute trace de cannabis du sang dépend de divers facteurs. Tous les consommateurs n’ayant pas un même système biologique, ce délai de présence du THC va grandement dépendre du métabolisme et des habitudes de consommation de chacun. Néanmoins, de façon générale, quelques heures sont suffisantes pour que le THC soit éliminé du sang.

Il convient quand même de signaler qu’il y a bien une molécule qui subsiste dans le système sanguin après ingestion du cannabis : c’est le THC-COOH. Il s’agit d’un des métabolites du THC, créé par le foie suite à l’assimilation du produit stupéfiant. Le corps met bien plus de temps à éliminer cette molécule parce qu’elle est liposoluble. Ainsi, lors d’un test de dépistage du cannabis, même si votre organisme a éliminé le THC, la présence de celui-ci peut toujours être détectée. C’est notamment possible si ledit test recherche la présence THC-COOH.

Comme évoqué plus haut, il convient de repréciser que différents facteurs peuvent influencer la durée de détection du THC dans le sang. Si votre consommation de cannabis est occasionnelle ou que votre dosage est moins important, les effets du cannabinoïde se dissiperont plus vite. Aussi, votre corps mettra-t-il moins de temps pour éliminer toutes traces de THC de votre sang. Si par contre, votre dosage du cannabis est conséquent ou que vous en consommez régulièrement, la probabilité que vous vous fassiez épingler lors d’un dépistage de drogues est alors élevée.

Dans un contexte pareil, les traces de la substance stupéfiante restent présentes longtemps dans le sang. Dans le cas où vous subissez un contrôle dans le cadre d’une opération de sécurité routière, un dépistage positif est plus qu’une éventualité. Par ailleurs, le taux d’adiposité présent dans le corps d’un consommateur peut également impacter la durée de détection du THC dans le système sanguin. En effet, la quantité de masse graisseuse joue un rôle déterminant dans le processus d’assimilation des aliments (drogue y compris).

Lorsque vous ingérez du CBD ou autres cannabinoïdes de synthèse, différentes molécules sont libérées dans votre organisme, et ce, même dans le cadre d’une consommation occasionnelle. Dans la suite du processus métabolique, ces molécules de cannabis sont piégées dans les tissus adipeux avant même que leur dégradation ne commence.

Il ressort que si vous êtes obèse ou présentez beaucoup de masse graisseuse, le THC restera fortement détectable dans votre sang, même plusieurs heures après la consommation. Cela se justifie par le fait que vous aurez stocké une quantité importante de produit stupéfiant dans vos tissus adipeux. Ces derniers mettront plus de temps à les éliminer. Les personnes minces ou n’étant pas en surpoids par contre ne risquent pas de connaître ce problème puisqu’elles présentent moins de graisses dans leur corps.

Facteurs individuels influençant la détection du THC dans le sang

Il est essentiel de prendre en compte les facteurs individuels qui peuvent influencer la durée pendant laquelle le THC reste détectable dans le sang. Parmi ces facteurs, on retrouve le métabolisme, l’âge, le sexe, l’IMC (Indice de Masse Corporelle) et la fréquence de consommation de cannabis. Un métabolisme rapide peut permettre à une personne d’éliminer le THC de son organisme en un temps relativement court, tandis qu’un métabolisme lent peut entraîner une détection prolongée.

Lire aussi :  Quelle est la différence entre la résine CBD et le pollen CBD ?

Les consommateurs réguliers de cannabis sont généralement soumis à une détection du THC dans le sang sur une période beaucoup longer que les consommateurs occasionnels. En outre, les personnes ayant un IMC élevé peuvent avoir une détection du THC prolongée en raison de la liposolubilité du composé. Les femmes ont tendance à éliminer le THC de leur organisme légèrement moins rapidement que les hommes en raison de leur pourcentage de graisse corporelle généralement supérieur.

Durée de détection du THC : quelles sont les grandes tendances officielles ?

Bien qu’il n’existe pas de règles précises pour déterminer la durée de détection du THC dans le sang, certaines tendances permettent d’en avoir une idée. Cette période de temps nécessaire pour ne pas détecter le THC concerne les dépistages sanguin et urinaire, les tests de salive et des cheveux.

Test sanguin : temps nécessaire pour éliminer le THC

Généralement, lors d’une opération de sécurité routière, le test sanguin constitue la phase n° 2 d’un dépistage de drogues. Il est utilisé pour confirmer la présence de THC parce qu’il est beaucoup plus fiable que le test de salive. En effet, il permet la détection des cannabinoïdes et autres traces de métabolites du THC résultant de consommations plus ancienne.

D’après les chiffres officiels de drogues info service, si vous êtes un consommateur occasionnel de cannabis, le THC restera détectable dans votre sang pendant 72 heures. Une personne ayant un usage intensif et quotidien (huile de cannabis ou CBD, herbe, etc.) devra attendre un mois minimum pour éliminer toute trace de THC de son organisme.

Test salivaire : temps de détection du THC

Le test de salive est l’examen le plus fréquemment pratiqué pour détecter le THC, notamment lors des contrôles routiers. Si vous devez vous faire dépister alors que vous êtes au volant, c’est celui-ci qui sera utilisé. D’après le service d’information et de prévention sur les drogues, le THC reste détectable au niveau de la salive pendant 6 à 8 heures pour un utilisateur modéré. Pour une personne aux habitudes de consommations intensives (gros consommateurs), ce chiffre peut monter à 24 heures et même s’étendre jusqu’à 8 jours.

Le test salivaire a l’avantage d’être rapide et surtout non invasif. Toutefois, celui-ci est peu fiable, car il arrive souvent qu’il donne lieu à de faux résultats positifs. C’est généralement en conséquence de cela que le test sanguin est souvent pratiqué pour lever toute incertitude.

Le test d’urine : une alternative au test sanguin

Le test urinaire est l’examen le plus utilisé dans le milieu professionnel, car celui-ci est non invasif. De plus, tout comme le test de sang, il permet de détecter des traces de CBD datant des consommations plus anciennes. Les résultats de l’analyse d’urine dépendent grandement des habitudes de consommation des utilisateurs. Ainsi, pour un consommateur occasionnel, le THC ou ses métabolites peuvent être détectables dans l’urine entre 3 à 5 jours.

Un utilisateur modéré peut conserver des traces de cannabinoïdes dans son urine pendant 10 à 20 jours. Les gros consommateurs, quant à eux, peuvent se faire dépister positif au THC pendant 30 jours, et ce, jusqu’à 70 jours. Même s’il n’est pas très fréquent, il arrive que le test urinaire soit envisagé. C’est notamment le cas lorsque le consommateur est impliqué dans un accident ou que sa responsabilité légale est engagée dans toute autre affaire.

Le test capillaire : véritable révélateur des consommateurs

Tout comme le test sanguin, le dépistage du THC par les cheveux se pratique également en laboratoire. Cependant, ce dernier a la plus grande fourchette de détection. En effet, les métabolites du THC peuvent rester présents dans les cheveux pendant plus de trois mois (soit 90 jours). Notez toutefois que ce type d’analyse est très rare.

4.7/5 - (54)
À propos de

Je suis Pascal, un fervent adepte du CBD, déterminé à faire de CBD France Legal votre référence en matière de CBD. Chaque décision que je prends est guidée par mon expertise.

Photo of author

Laisser un commentaire